Tout comprendre sur le Eliquide de A à Z.

Composante indispensable de la cigarette électronique, l’e-liquide en est le carburateur sans lequel tout le dispositif serait tout simplement inutile. Il est le composé grâce auquel la vapeur est produite et la nicotine diffusée. D’apparence plus ou moins visqueuse, l’e-liquide est essentiellement constitué de composés chimiques, d’arômes alimentaires et de nicotines à taux variables. Si vous vous intéressez à la vape, comme substitut de choix au tabagisme classique, alors n’hésitez pas à lire cet article de bout en bout pour découvrir tout sur l’e-liquide.

À quoi sert l’e-liquide ?

À quoi sert l’e-liquideLe liquide pour cigarette électronique joue un rôle de premier plan dans l’art du vapotage. En réalité, il sert de stimulateur neuroleptique et induit la sécrétion, par votre cerveau, de la dopamine, l’hormone du bonheur.

En effet, l’e-liquide contenu dans la cigarette électronique permet de produire de la fumée semblable à celle d’une cigarette classique, et donc de conserver le gestuel du fumeur. Mieux, sa faible teneur en nicotine rend son utilisation moins nocive et permet ainsi d’amorcer un sevrage progressif tout en prenant du plaisir. En somme, il constitue le meilleur substitut nicotinique au tabac.

Quelle est la composition du liquide de la cigarette électronique ?

Le liquide pour cigarette électronique ou e-cigarette est une substance semi-visqueuse qui se compose de quatre substances indispensables à savoir le propylène Glycol, la Glycérine végétale, les arômes alimentaires et la nicotine.

Le propylène Glycol

Le propylène Glycol est un diol appartenant à la famille des Éthers de Glycol. Il est régulièrement utilisé en tant qu’additif alimentaire dans l’industrie, la pharmaceutique et l’agroalimentaire. Le rôle de cette substance est de prononcer l’arôme de la fumée. Lorsqu’il est chauffé au-delà de 50 °C, le propylène Glycol produit une réaction chimique qui provoque le picotement tant convoité par les amateurs de la vape. Un rapport de l’INRS qualifie ce composé de non cancérigène et très peu toxique.

La Glycérine végétale

Cette dernière est un liquide inodore, incolore, d’apparence visqueuse et au goût sucré. D’origine végétale, elle a pour effet d’augmenter et d’épaissir la fumée produite lors du vapotage. Sur le plan de la toxicité, il s’agit d’un produit totalement inoffensif qui est présent dans de nombreux produits pharmaceutiques.

Les arômes alimentaires et la nicotine

Les premiers confèrent un goût agréable et parfumé à l’e-liquide. De nombreux arômes existent pour le plus grand plaisir des vapoteurs :Les arômes alimentaires et la nicotineLes arômes alimentaires et la nicotine

  • les arômes classiques dont les saveurs rappellent celle du tabac. Ils constituent une bonne alternative à la cigarette classique, sans les effets nocifs. Cette saveur est vivement recommandée à ceux qui veulent se lancer dans la vape,
  • les saveurs mentholées (menthe et menthe glacée) qui connaissent un grand succès dans la communauté et accompagnent souvent l’e-liquide 0 mg,
  • les arômes fruités qui rappellent les saveurs sucrées acidulées de nombreux fruits rouges et agrumes,
  • les arômes boissons et gourmands qui reproduisent diverses saveurs. En ce qui concerne les premiers, vous pouvez retrouver les saveurs miel, réglisse, caramel barbe à papa, pistache et bien d’autres douceurs. La seconde gamme rassemble plutôt les grands classiques comme l’e-coca, l’e-energy drink, l’e-mojito ou encore l’e-piña colada pour ne citer que ceux-là.

La nicotine est un substitut à la cigarette. Elle est l’élément qui est censé aider les fumeurs à se défaire peu à peu de leur addiction, cela parce qu’elle est présente en dose plus infime que dans les cigarettes classiques. Sur le plan chimique, la nicotine est un alcaloïde extrait du tabac et transformé en liquide. Il faut noter que certains liquides d’e-cigarettes ne contiennent pas du tout de nicotine.

Par quel processus l’e-liquide devient-il de la vapeur ?

La production de la vapeur est la résultante d’un processus assez simple fondé sur le mélange de deux substances à savoir le propylène de glycol et la glycérine végétale. Ces deux substances ont tendance à s’évaporer naturellement à basse température. Toutefois, lorsqu’elles sont chauffées par la résistance du clearomiseur, une réaction se produit et les transforme en gouttelettes. Le tout forme un nuage de fumée qui entretient l’illusion.

Quelle réglementation pour les e-liquides ?

réglementation pour les e-liquidesLa production et la commercialisation des e-liquides sont, depuis 2017, réglementées par la Directive européenne sur les produits du tabac. Avec cette législation, les fabricants ne peuvent pas offrir des produits dans des contenants de plus de 10 ml. Pour ce qui est du taux de nicotine admis, il ne saurait excéder 20 mg/ml. Cette législation fait également obligation aux fabricants de préciser la liste exhaustive des composantes utilisées et de rédiger une fiche de sécurité pour en assurer la traçabilité.

C’est donc en réponse à ces nouvelles restrictions de quantité et de toxicité que les fabricants ont innové en offrant des packs contenant deux à trois fioles de 10 ml chacune. Mieux, une nouvelle formule d’e-liquide a vu le jour : les e-liquides à booster et les boosters de nicotine.

Les premiers sont des bases neutres (sans nicotine) de grande contenance tandis que les seconds sont de petites fioles de petite contenance avec un dosage de 20 mg/ml. Cette nouvelle formule permet au vapoteur de confectionner lui-même ses préparations avec des taux de nicotine variables à volonté.

Comment choisir son e-liquide ?

Le recours à la cigarette électronique répond avant tout à un besoin de réduire progressivement la dépendance à la nicotine. Par conséquent, il est très important de bien choisir son e-liquide pour ne pas accroître sa dépendance. Pour ce faire, deux éléments sont à prendre en considération. Il s’agit du dosage à adopter et de l’arôme.

Choisir le bon taux de nicotine

Ceci est capital pour conduire à bien le processus de sevrage. Le choix est donc offert entre 4 dosages : 0 mg, 6 mg, 12 mg et 18 mg. Pour identifier le dosage qui vous convient le mieux, tenez-vous-en au référent suivant pour bien l’identifier :

  • 18 mg pour les gros fumeurs consommant plus de 20 cigarettes par jour,
  • 12 mg pour ceux qui grillent en deçà de 20 cigarettes par jour. Toutefois, si un gros fumeur envisage de choisir ce dosage, il devrait également penser à acquérir le dosage supérieur, pour faire face à une éventuelle crise de manque,
  • 6 mg pour ceux qui sont peu dépendants à la nicotine. Il s’agit généralement des personnes qui consomment au plus 10 cigarettes par jour,
  • 0 mg pour ceux qui fument très peu (moins de 5 cigarettes par jour). Cette catégorie de fumeur est très peu dépendante et peut donc se passer de nicotine dans la vape.

En dehors du dosage de nicotine, vous devez aussi prendre le soin d’accorder une attention particulière au choix du parfum.

Choisir le bon parfum

Cette étape est également importante, car le processus d’abandon de l’addiction implique une consommation régulière et même quotidienne d’e-liquide. Il faut donc choisir la bonne saveur. Pour cela, il n’y a rien de mieux que de tester les différentes saveurs pour identifier celle qui convient le mieux.